NOTRE HISTOIRE

Trois d'entre nous, Cristina, Elisa et Stefania sont parties en Inde en Novembre 2013. Arrivées à Calcutta, nous avons rencontré la pauvreté et la misère humaine, les enfants qui erraient dans les rues sans protection ni moyen, partout des gens qui demandaient de l'aide, des scènes qu'il faut voir pour croire. Nous sommes restées ébahis et consternées devant cette réalité tellement différente de la nôtre. C'est lors de notre volontariat auprès des Missionnaires de la Charité de Mère Teresa que nous avons rencontré Tiziana et Samantha, elles aussi pleines d’énergie et d'envie de faire quelque chose de plus concret.

La réalité la plus difficile est probablement celles des bidonvilles. Apres avoir visité celui de Dapha, nous tentons de nous y faire connaitre avec un sac de médicaments et un matériel de premier secours pour répondre aux besoins les plus urgents.

En circulant dans la ville, on se rend compte que malgré la misère, les enfants des bidonvilles ont quand même un toit, basique, mais ceux de la rue, pas du tout. Dans les deux gigantesques gares principales, Howrah et Sealdah, orphelins, enfants fugueurs ou abandonnés par leur famille, inventent des petits boulots pour survivre. Ce sont des proies faciles, impuissantes et à risque pour le racket, la pédophilie, les trafiquants de drogue et d'organes. Il existe divers centres pour filles et garçons mais il semble que les fillettes soient plus exposées actuellement à la violence, l'exploitation et la prostitution.